La rencontre de l’autre en toute sincérité

Publié le

Le jeudi 16 novembre, dans le cadre de la SERIC 2017 et de la 4e Quinzaine de l’égalité, de la diversité et de la citoyenneté, une soirée-débat a été organisée à Bordeaux, à l’église de la Trinité au Grand Parc, sur le thème :
La rencontre de l’autre en toute sincérité.
Ou comment les religions nous invitent à accueillir
et reconnaitre l’autre dans toutes ses dimensions ?
Après la conférence de Daniel Frey, professeur de « Philosophie de la religion et psychologie de la religion » à la Faculté de Théologie protestante de l’Université de Strasbourg, et avant l’intervention du P. Christian Alexandre, curé de la Paroisse, Hassan Belmajdoub, imam de Mérignac, s’était adressé à une assistance fournie en ces termes ...
 

Etymologie : du latin alter, autre. En philosophie, l'altérité est le caractère, la qualité de ce qui est autre. C'est aussi la reconnaissance de l’autre dans sa différence, qu'elle soit ethnique, sociale, culturelle ou religieuse. Le questionnement sur l'altérité conduit à s'interroger sur ce qui est autre que nous, sur nos relations avec lui, sur les moyens de le connaître. Dans le langage courant, l'altérité est l'acceptation de l'autre en tant qu'être différent et la reconnaissance de ses droits à être lui-même. En matière de foi, nous avons nos points communs et nous avons nos divergences.

 

Nous croyons tous en Dieu, Le Créateur, Le Clément, Le Miséricordieux et Le Juste.

Nous croyons à la vie après la mort.

Nous croyons en la révélation et à la parole de Dieu qui guide et conduit vers le discernement....

Dieu nous enseigne dans le saint coran:

 

Adorez Allah (Dieu) et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur,

 

1-Adorez Allah (Dieu) une première relation privé, verticale avec le Seigneur et qui passe par son adoration.


2- Agissez avec bonté envers….. Une deuxième relation avec les créatures du Seigneur quel que soit leur culture, religion ou ethnie.


Il faut agir avec bonté envers ces personnes avec qui je partage beaucoup de choses.

Nous partageons avec vous la bonne moralité, la générosité, la bonté envers son prochain, la justice, le pardon, la miséricorde envers les plus faibles, le témoignage et la volonté de partager notre bonheur et notre joie avec les autres...


Nous partageons avec vous notre attachement à la famille et son rôle primordial dans la sauvegarde d'une société saine, notre respect pour la vie, la place que nous accordons à l'éthique dans tous les domaines : politique, économique et scientifique .... Nous partageons avec vous le respect du sacré, l'amour de Dieu, sa transcendance et sa proximité, ...

Nous partageons avec vous bien d'autres valeurs.

L'histoire témoigne que nous sommes capables ensemble de construire la paix.

Elle nous enseigne aussi que nous sommes capables de se faire la guerre et de s’entre-tuer pour étendre plus nos territoires de domination.

Inutile de justifier les erreurs et l'excès de nos ancêtres.

 

Il y a eu entre nous des périodes de cordialité et des périodes de cruauté.

Le monde a changé, les armes sont aujourd'hui plus sophistiquées et plus ravageuses.

Le monde est devenu aujourd'hui tel un petit village où tout le monde a accès à tout le monde, où l'information arrive à la Mecque quelques secondes après son occurrence à Rome et vis versa.

Le monde ne peut plus fonctionner comme avant, il a changé pour jamais, il est désormais mature.

Le monde a changé mais malheureusement l'homme n'a pas changé, l'homme reste l'homme, sans effort de purification il peut devenir une bête féroce qui ne trouve sa satisfaction que dans le malheur des autres, qui ne s'abreuve que par la haine et le conflit, qui ne pense qu'à l'intérêt même si cet intérêt cause le désordre sur terre.

 

Ni vous, ni nous, ne sommes responsables des guerres mondiales qui ont secouées le monde au début du siècle dernier et ont fait des millions de morts. Cependant l'Homme en est entièrement responsable.

Revenons ensemble à nos bases, à nos enseignements élémentaires, aux enseignements de Jésus, de Mohamed, d’Abraham, de moise, de Noé et de tous les prophètes et messagers envoies à -que la paix soit avec eux-.

Nous allons nous rendre compte très facilement que nous sommes proches et qu'une fraternité profonde entre nous est possible et souhaitable.

 

Vu le contexte actuelle cette fraternité pour moi est devenue obligatoire.

Les extrémistes de tout bord, veulent nous diviser, attiser la haine entre nous et nous dresser les uns contre les autres.

Ils ont réussi à installer de la méfiance à la place de la confiance, le rejet à la place de l'accueil.

Une grande partie des fidèles de nos mosquées et de nos églises est touchée par cette méfiance et ce rejet.

 

Et même les hommes de foi, nos imams et nos prêtres, sont devenus un peu septiques vis à vis de cette fraternité qui ne trouve plus son chemin vers les coeurs et reste prisonnière des langues.

Nous vivons une période pesante et chaque attentat creuse encore plus le fossé qui nous sépare.

 

L’extrémisme des uns se nourrit de l'extrémisme des autres.

 

Serons-nous intelligents pour discerner le mal que ces prédicateurs de la haine nous préparent ?!

Serons-nous à la hauteur de nos responsabilités pour déjouer leurs plans et contrer leurs diaboliques stratégies?

 

Quel monde nous allons laisser comme héritage à nos enfants ? Est-ce que nous avons le droit de continuer à se dénigrer les uns des autres ?

Il est temps de dire non à toute forme de violence, de vengeance et de haine commises au nom de la religion ou au nom de Dieu.

Nos religions respectives affirment l’incompatibilité entre la foi et la violence, entre la croyance et la haine.

 

C’est pourquoi il faut aujourd’hui des «bâtisseurs de paix, non des gens qui provoquent des conflits ; des sapeurs-pompiers et non des pyromanes ; des prédicateurs de réconciliation et non des propagateurs de destruction». Pape François Egypte vendredi 28 avril 2017

 

"Chers frères chrétiens : Nous vous aimons, nous voulons avec vous et avec tous nos frères en l'humanité construire la France de demain"

 

Hassan Belmajdoub

Mosquée de Mérignac

La rencontre de l’autre en toute sincérité
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article