Rachid Benzine : « L’urgence n’est pas d’expurger le Coran mais d’en faire une lecture critique »

Publié le par webmestre

Rachid Benzine islamologue et historien lors des rencontres de l'Obs à Bruxelles en 2016. / Max Rosereau / Voix du nord / Maxppp

Rachid Benzine islamologue et historien lors des rencontres de l'Obs à Bruxelles en 2016. / Max Rosereau / Voix du nord / Maxppp

Journal La Croix
Par Recueilli par Anne-Bénédicte Hoffner, le 23/4/2018 à 05h55

Islamologue et historien, auteur notamment de Des mille et une façons d’être juif ou musulman avec la rabbin Delphine Horvilleur (Seuil) et de Finalement, il y a quoi dans le Coran ? (La Boîte à Pandore), Rachid Benzine revient sur la tribune dénonçant un « nouvel antisémitisme ».

Plus que d’« épurer » le Coran, il est urgent selon lui d’enseigner la « lecture critique » des textes. Une tâche qui incombe selon lui aussi aux responsables religieux musulmans.

> L'article en fichier PDF ci-joint :

Publié dans Coran, tribune, LaCroix, actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article