Voeux de fin d'année

Publié le par Eric Maier

     Le calendrier liturgique chrétien a situé la fête de la naissance de Jésus peu après le solstice d’hiver, jour où la durée de la nuit est la plus longue de l’année. Loin d’être fortuite, cette coïncidence est empreinte d’une forte symbolique. C’est au cœur des ténèbres que la lumière, d’abord aussi fragile qu’un enfant nouveau-né, a commencé à se manifester dans le monde. La folie meurtrière des hommes, incarnée dans la personne du roi Hérode, a failli éteindre la lampe aussitôt allumée en massacrant les enfants innocents. Mais Marie, Joseph et leur bébé ont fui en Egypte.
     La fête de Noël est un message d’espérance, de l’invincible espérance que Dieu enracine dans le cœur de l’homme dans une situation qui paraît sans issue. Cette espérance, nous pouvons la reconnaître dans le récit qu’ont fait deux jeunes migrants musulmans lors d’une rencontre de la SERIC à la mosquée d’Antony : fuyant la haine et le désespoir, ils n’ont jamais oublié d’adresser leurs prières à Dieu durant leurs mois de galère. Cette année, alors que la préparation de Noël aura eu un goût amer de fusillade, puissions-nous, chacun autour de nous, être des allumeurs de lumière et d’espérance.
 
     Le GAIC vous souhaite un joyeux Noël et vous présente ses meilleurs vœux pour l’année nouvelle.
 
      Haydar Demiryurek et Hélène Millet, co-présidents
Voeux de fin d'année

Publié dans message, voeux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel 24/12/2018 00:24

Merci pour ce beau message !