Mission, dialogue, évangélisation et annonce dans l'Eglise d'Algérie

Publié le par Eric Maier

Du 1er au 3 février 2019 a eu lieu à Lyon la session nationale des délégués diocésains pour les relations avec les musulmans, organisée par le Service National pour les Relations avec les Musulmans. Le thème de la session était : "Mission, évangélisation, dialogue, annonce." Dans ce cadre, Mgr Claude Rault, évêque émérite du Sahara nous a partagé son expérience.

J’ai vécu en Algérie comme « Père Blanc » pendant une bonne quarantaine d’années, dont 13 ans comme évêque, et au fond, je me trouve tout à fait à l’aise dans les thématiques de cette rencontre.

La mission de l’Église est plurielle, elle l’a été dès ses commencements. Il ne nous est pas donné d’annoncer ouvertement l’Evangile au sens strict du mot et pourtant nous n’avons pas le sentiment d’être infidèles à notre mission commune dans ce pays marqué par l’Islam. Nous n’y baptisons pas – ou si peu – nous n’avons que de très rares occasions de catéchiser. Et pourtant je puis dire qu’en Algérie… nous « évangélisons », dans la fidélité à Jésus et à son Evangile.

Je commencerai par une anecdote, qui nous ramène à quelques années en arrière, mais qui est signifiante dans le sujet qui nous concerne.

Au moment où les Religieuses pouvaient exercer encore dans les hôpitaux d’État, elles s’étaient regroupées dans une instance de réflexion sur la dimension apostolique de leur activité. Elles venaient d’être accusées de prosélytisme par des agents médicaux.

Pour pouvoir s’en défendre, elles ont fait venir un haut responsable de la Santé. Expliquant qu’elles ne profitaient pas de leur situation de soignantes pour détourner les malades de leur foi musulmane, elles se défendaient bien d’évangéliser et de faire ainsi du prosélytisme. Le délégué de la Santé les a écoutées longuement et a fini par leur dire :

« Mais, mes sœurs, par le seul fait que vous êtes ce que vous êtes et que vous faites ce que vous le faites, vous évangélisez ! ».

Voilà qui peut introduire ce que j’ai à vous partager sur le sens de notre Mission en Afrique du Nord. Mais j’aimerais prendre un peu de recul et me plonger avec vous dans la problématique sur laquelle repose cette Mission.

1. Une Eglise au service de la croissance du Royaume.

Il n’est pas inutile de revenir au projet initial de Jésus tel qu’il est présenté dans les Evangiles. Deux réalités bien liées l’une à l’autre se croisent : le Royaume de Dieu et l’Église, réalités qu’il est bon de ne pas confondre, comme cela peut se faire trop souvent.

J’aborderais le Royaume comme une Annonciation, et l’Église comme une Fondation.

En effet, Jésus annonce l’avènement du Royaume de Dieu et il fonde l’Église. Il est intéressant de voir comment s’articulent ces deux réalités évangéliques. On a trop souvent dit que Jésus a annoncé le Royaume et c’est l’Église qui est venue… C’est se méprendre et sur l’une et l’autre de ces dimensions.

Ceci n’est pas sans lien avec les fondements de la Mission de l’Église en Afrique du Nord. Il en effet nécessaire de donner un fondement solide à cette mission, pour ne pas tomber dans l’amateurisme et s’entendre dire que nous n’évangélisons pas ! L’évangélisation ne se mesure pas aux inscriptions sur les registres de catholicité.

La Mission de l’Église en Afrique du Nord s’inscrit dans l’avènement du Royaume de Dieu. Nous n’y sommes même pas dans une situation de « pré-évangélisation », un terme dont il faut se méfier, inventé au risque de restreindre l’évangélisation à la seule « annonce ».

http://www.lavie.fr/images/2016/05/31/73457_mgrclauderault.jpg

http://www.lavie.fr/images/2016/05/31/73457_mgrclauderault.jpg

La suite de l'intervention de Mgr Rault se trouve dans le document ci-dessous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article