Chrétiens et musulmans : Quel dialogue aujourd'hui ? (Cahiers de l'Atelier tome 560 - avril-juin 2019 - 120 pages)

Publié le par webmestre

Chrétiens et musulmans : Quel dialogue aujourd'hui ? (Cahiers de l'Atelier tome 560 - avril-juin 2019 - 120 pages)

Nous vous recommandons la lecture de ce "Cahiers de l'Atelier" n°560 (avril-juin 2019) ayant pour titre
"Chrétiens et musulmans : Quel dialogue aujourd'hui ?"

Éditorial :

En ce temps où le durcissement identitaire et la peur de l’autre sont propagés et médiatisés, la rencontre et le dialogue entre musulmans et chrétiens apparaissent à première vue au mieux comme une naïveté, au pire comme un aveuglement. Dans une société meurtrie par les attentats djihadistes, il serait préférable, nous dit-on, de ranger les convictions religieuses dans le vestiaire de la vie privée pour ne pas ajouter à la peur l’étalement public de désaccords préjudiciables à la cohésion de la société.

Le contenu de ce numéro des Cahiers de l’Atelier dessine exactement le mouvement inverse : il montre que la rencontre entre citoyens de confession musulmane et citoyens de confession chrétienne est non seulement possible mais hautement bénéfique au renforcement du lien social et à la transformation de la société. Réalisé dans le prolongement d’une journée de formation de la Mission ouvrière sur la rencontre entre chrétiens et musulmans dans les quartiers populaires, ce Cahier révèle en bien des lieux des trésors d’initiatives qui mettent en lumière l’aspiration à vivre des relations fraternelles. Les récits et les réflexions qui constituent ce numéro ne gomment ni les appréhensions ni les refus de rencontres ni les aspérités du dialogue, mais ils sont portés par un élan et une conviction : la rencontre de l’autre, l’écoute de sa foi peuvent dilater l’existence de chacun et donner le goût de construire la solidarité pour qu’elle fasse avancer ensemble la justice et la paix. Ces pratiques sont d’autant plus vitales dans les quartiers populaires qu’elles ne proviennent pas d’individus « sachants » délivrant leurs savoirs des tribunes mais de citoyens impliqués dans leur famille, dans leur travail, dans la vie avec leurs voisins et dans l’activité d’associations les plus diverses. À l’heure où il est de bon ton de décrire de façon unilatérale des quartiers populaires sous emprise salafiste, qui sait, comme le raconte Xavier Chavane dans ce numéro, que deux personnes de la ville des Mureaux dans les Yvelines, l’un chrétien, l’autre musulman, ont, après les premiers attentats terroristes, initié une fête de la fraternité multiforme qui en est à sa quatrième édition et réunit près de 500 personnes ? Qui sait que dans cette même ville de banlieue tous les mois dans une église ou une mosquée un texte d’Évangile et un texte du Coran sont lus et suivis de commentaires et d’échanges entre chrétiens et musulmans ? Qui sait qu’à Marseille des imams et des prêtres se rencontrent régulièrement, non pour comparer leurs prêches mais pour partager leur cheminement spirituel ? On pourrait multiplier les récits... les pages qui suivent leur donnent libre cours. Elles décrivent une variété d’initiatives qui sortent des chemins battus. La rencontre se passe dans les familles, entre un père et un fils, au travail, entre amies, autour d’un repas, en prison... Aucun uniforme ni aucune recette ne sont requis, c’est l’attention aux couleurs bigarrées de la vie, à sa saveur comme à sa dimension tragique, qui prime.

Le dialogue entre chrétiens et musulmans n’est donc pas réservé aux diplômés en théologie ni aux dignitaires de chaque religion souvent appelés à la rescousse par les autorités civiles pour éteindre les feux des tensions sociales. Comme le rappelle Marc Stenger, ce dialogue passe d’abord par la rencontre interpersonnelle, par des visages qui se reconnaissent, dépassant ainsi les réflexes instituant des frontières imaginaires entre « eux » et « nous ». Plus la rencontre est profonde, plus le dialogue sur la foi de chacun peut l’être, plus la réciprocité est de mise : comme on le voit dans ce numéro, de nombreux croyants, musulmans et chrétiens, témoignent de la saveur que donne à leur foi l’expérience de la fraternité rassemblant des femmes et des hommes de convictions différentes. Plus surprenant, les désaccords sur Dieu ne restent plus cachés sous le tapis. Ils sont assumés. Il s’agit, comme l’indiquent Vincent Royer et Abderrahim Bihid, de « découvrir la foi de l’autre pour renforcer la sienne » ou, comme l’affirme Colette Hamza, de se laisser « retourner » par l’expression religieuse de l’autre en tant qu’il dévoile « ce que je ne connais pas encore de Dieu et du Christ lui-même ». Le dialogue entre chrétiens et musulmans ne devient plus un exercice de style réservé à des colloques de haut niveau mais une manière de croire au quotidien pour faire grandir la fraternité humaine.

Cette démarche à la portée de chacun, souvent savoureuse, est parfois engagée dans des contextes périlleux où sévit la guerre. Le prêtre jésuite Paolo Dall’Oglio a ainsi choisi de dédier son existence au dialogue avec les musulmans en Syrie au monastère de Mar Moussa. Chassé par la guerre, révolté par les exactions de Bachar Al Assad, il est fait prisonnier par les milices djihadistes en 2013. Alors qu’on le croyait mort, des témoins libérés des geôles de l’État islamique affirment l’avoir vu vivant six ans plus tard, en février dernier. Impossible de savoir s’il est encore de ce monde à l’heure où ces lignes sont écrites. Paolo a laissé deux livres lumineux que les Éditions de l’Atelier ont eu l’honneur de publier : Amoureux de l’Islam, croyant en Jésus et La Rage et la Lumière. Un prêtre dans la révolution syrienne. Nous lui dédions ce numéro.

Bernard Stéphan

 

Sommaire :

Liminaire

Chrétiens et musulmans, comment dialoguer ?

Un enjeu actuel
Le dialogue passe par la rencontre
Le bon niveau de dialogue
Une démarche spirituelle
Le défi des quartiers populaires

État des lieux des relations entre chrétiens et musulmans

Panorama de l’islam en France
Des musulmans entre visibilité et invisibilité
Les trois niveaux du dialogue dans le contexte post-attentats
Des chemins multiples pour la rencontre et le dialogue en quartier populaire
Des événements tragiques déclenchent un rapprochement
Des actions de solidarité mènent au partage
Les relations individuelles sont fondamentales
Le défi de la mixité et de l’éducation
Roubaix, melting-pot religieux
« Je ne savais pas que j’avais besoin de nos différences »
Imams et prêtres : la rencontre est possible
Quand l’amitié entre chrétiens et musulmans transforme la société
« Tu vas être heureux Papa, car je suis croyant comme toi ! »

Comment favoriser le dialogue des chrétiens et des musulmans ?

L’accueil des réfugiés au sein des familles : opportunité de dialogue et de partage
Quelle voie pour construire une société ensemble ? Sur les traces de Charles de Foucauld

Charles de Foucauld, un bâtisseur de fraternité
Une aventure linguistique inattendue
Les déplacements
Des pierres pour bâtir ensemble
La pierre de la connaissance : apprendre la langue de l’autre
La pierre du partage de la vie
La pierre de la foi
Conclusion

Désamorcer les préjugés des jeunes pour apprendre à vivre ensemble

Des équipes mobilisées
Sensibiliser par le jeu
Témoigner de la diversité pour vaincre les préjugés

Groupe de dialogue entre femmes chrétiennes et musulmanes : récit à trois voix

Un groupe qui a évolué au fil des années
Une écoute respectueuse et bienveillante
La feuille de route du dialogue
Rester attachée au dialogue islamo-chrétien
Témoignage de Martine
Témoignage de Saïda

Le dialogue au cœur de l’accompagnement des familles

Un chemin de vie
Au service des familles
Les enjeux actuels

L’islam a quelque chose à nous dire de la part du Christ

Du Mali à L’Île-Saint-Denis
Vivre et témoigner de l’espérance qui m’habite
La mission du Service diocésain pour les relations avec les musulmans
Une initiative concrète : l’atelier Trait d’union

Vers une théologie du dialogue : enjeu pour les croyants, enjeu pour les citoyens ?

L’enjeu du dialogue pour la vie des quartiers populaires

Le dialogue sur un territoire
Le dialogue des « apprenants »
Une recherche de fraternité
L’expression d’une spiritualité

Désaccords théologiques entre chrétiens et musulmans : obstacles infranchissables ou défis porteurs de fécondité ?

Christianisme et islam : des désaccords théologiques
Un dialogue théologique risqué
Des différences qui font et ont sens
Un chemin de conversion
Les mots pour se dire
Le besoin de l’autre
Dans la liberté de l’Esprit
Conclusion : l’altérité et l’unité de communion

Le dialogue est constitutif de la foi

Ce que nos écritures nous disent du dialogue
Dans la révélation judéo-chrétienne
Dans la révélation coranique
Des textes magistériels catholiques sur le dialogue
La Déclaration de Marrakech et le dialogue
Une actualité dialogale de la fraternité

Le dialogue interculturel et interreligieux : une pratique quotidienne du Secours Catholique

Le dialogue de la vie
Le dialogue des œuvres
Le dialogue des échanges théologiques
Le dialogue de l’expérience spirituelle

Découvrir la foi de l’autre pour renforcer la sienne

Renouer le dialogue avec les jeunes

Au-delà des concurrences, une double appartenance à l’Église et à l’Islam

Une double appartenance ?
Le Christianisme est un mouvement
L’Église va à l’Islam

Mode d’emploi

1. Pourquoi les rencontres entre musulmans et chrétiens sont-elles un enjeu important dans les quartiers populaires ?

2. Comment favoriser les rencontres entre musulmans et chrétiens ? Par quel type d’initiatives ?

3. Quels sont les effets positifs de ces rencontres et de ces dialogues entre musulmans et chrétiens ?

4. Y a-t-il, à partir de ces rencontres, un dialogue spirituel et théologique possible entre chrétiens et musulmans ? Si oui, comment l’engager ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article