Iftar du GAIC, 17 mai 2019

Publié le

Iftar du GAIC, 17 mai 2019

Pour le ramadan 2019, le GAIC a offert un iftar à ses amis, le 17 mai, à la Maison Fraternelle. Vers ce lieu si bien nommé, gracieusement mis à la disposition de l’association par la paroisse Port-Royal – Quartier latin de l’Eglise protestante unie, une cinquantaine de personnes ont convergé à partir de 21 heures.

Iftar du GAIC, 17 mai 2019

Au coucher du soleil (21h28), le chant du muezzin a retenti dans la salle devenue silencieuse. Les musulmans ont rejoint l’imam Bachir Ould Sass pour la prière rituelle tandis que les chrétiens ont écouté une méditation du pasteur Robert Philipoussi. Puis tous se sont retrouvés devant le buffet où les attendait une traditionnelle soupe aux lentilles avant de s’installer à l’une des huit tables dressées en étoile autour de ce buffet.

Iftar du GAIC, 17 mai 2019
Iftar du GAIC, 17 mai 2019

La pièce maîtresse du dîner avait été confectionnée par Nurhan Demiryurek, l’épouse du co-président : des aubergines farcies succulentes qui lui ont valu des applaudissements nourris. Avant le dessert, après la petite allocution de remerciements prononcée par les deux co-présidents, Haydar Demiryurek et Hélène Millet, quelques invités ont été invités à prendre la parole, à commencer par Mme Florence Berthout, maire du 5ème arrondissement.

Iftar du GAIC, 17 mai 2019

Particulièrement chaleureuse, la soirée a été une vivante illustration de ce « vivre ensemble » auquel l’UNESCO avait dédié la journée de la veille.  Elle s’est prolongée bien après la fin du repas, mais une vingtaine de personnes avaient déjà dû regagner leur domicile, parfois lointain, quand est venue l’idée de prendre une photo souvenir.

Iftar du GAIC, 17 mai 2019

Ensuite, ce fut l’heure du rangement et d’une joyeuse vaisselle afin de se conformer au mot d’ordre « zéro déchet » : un moment qui s’est avéré tout aussi convivial que le repas proprement dit !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article