Au revoir Michel ...

Publié le par Jean-Pierre Bacqué

Au revoir Michel,

Le père Michel Lelong nous a quittés un Vendredi Saint… Comment ne pas y voir un symbole pour celui qui avait choisi de se "conformer au Christ" ? Michel a trouvé Celui qu'il a toujours cherché dans sa rencontre avec les autres, dans sa recherche de la justice, dans son combat pour la reconnaissance de l'autre différent...

Je l'ai rencontré pour la première fois en mai 1993, chez Michel Jondot[1] à Malakoff. C'était une réunion qui précédait la création du Groupe d’Amitié Islamo-Chrétienne (GAIC). J’avais été frappé de découvrir sa grande ouverture et son souci de donner au GAIC un positionnement international.

Michel souhaitait organiser des rencontres ayant un certain rayonnement. C’est ainsi que furent réalisés trois colloques, rassemblant des personnalités chrétiennes et musulmanes :

au Sénat le 8 novembre 1993 sur le thème  "La France peut-elle être un lieu privilégié de rencontre entre christianisme et islam ? » et le 21 janvier 1995 sur le thème : « Chrétiens et musulmans dans la France d'aujourd'hui »

le 5 décembre 1997 au Centre Sèvres et le 6 dans les locaux de la paroisse Notre Dame des Champs sur le thème « Chrétiens dans les pays de tradition musulmane, musulmans dans les pays de tradition chrétienne, nos responsabilités de croyants »

Michel et moi ne partagions pas toujours les mêmes points de vue, mais nous avons vécu pendant ces premières années du GAIC une véritable coopération. Nous avons gardé depuis de solides liens d’amitié. J’ai eu la chance de déjeuner une dernière fois avec lui il y a un peu plus d’un mois, c’était le 21 février dernier, l’occasion de parler, comme d’habitude, du GAIC, de la France, de la situation internationale et de l’Eglise. Il n’oubliait jamais de m’interroger sur ma famille.

En 2001, Michel a décidé de passer la main, un choix réfléchi « pour que d’autres prennent la relève », pour que « le GAIC continue à se développer ». Cependant Michel est resté le sage que chacun venait consulter lorsque des questions se posaient, l’ami que l’on aimait retrouver pour échanger. Il était toujours présent lorsque l’on avait besoin de lui…

Michel a toujours été soucieux de rendre hommage à chacun. Je me souviens du Samedi 23 novembre 2013 à l’occasion du 20ème anniversaire de la création du GAIC : lors de sa prise de parole, il tint à rappeler l’importante place des femmes dans la vie du GAIC et il cita deux d’entre elles, Ouahiba Zouaï et Myriam Bouregba .

Michel Lelong a rejoint Michel Jondot. Ce sont deux personnes profondément présentes en moi. Elles ont beaucoup œuvré, chacune dans leur domaine pour la rencontre entre chrétiens et musulmans. J’espère vivement que d'autres voix prophétiques s’élèveront à nouveau en France...

Le 13 avril 2020

Jean-Pierre Bacqué,
Témoin de la création du GAIC et ami du Père Michel LELONG

Ancien secrétaire général du GAIC

 

[1] Le père Michel Jondot était alors responsable des relations avec l’islam du diocèse de Nanterre.

Publié dans hommages, Michel Lelong

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article