L'âme dans les Ecritures - Montpellier - SERIC 2019

Publié le

Le samedi 23 novembre 2019 à 14h30 à la Margelle a eu lieu une après-midi autour du thème  « L’âme dans les écritures » avec le Père Jean-Michel Maldamé, théologien dominicain, la pasteure Eva Noquet et Khaled Roumo, écrivain et poète, membre du GAIC. Un moment très riche qu’il est bon de rappeler alors que le Covid 19 nous a ramenés à l’essentiel de l’existence.

Introduction à la rencontre par Danielle Lafond :

Parler de l'âme n'est pas un sujet anodin, et l'âme a eu ses détracteurs et pas des moindres, tel David Hume philosophe. Mais, il y a plus de 50 ans, la psychologie s'est modernisée en reconnaissant l'âme associée au corps, après les textes du philosophe Descartes en 1645 et la « Somme Théologique » de Saint-Thomas d'Aquin. Plus près de nous, Victor Hugo définit l'âme comme la seule réalité du corps dans son livre: "Les Travailleurs de la Mer"; l'âme est définie comme un véritable principe créateur. La science de l'âme et la notion d'âme ont été essentielles dans le courant de la pensée occidentale, l'âme en Islam est également une valeur théologique.

Intervention du le Père Jean-Michel Maldamé, théologien dominicain

Oser parler de l’âme en allant à l’encontre de la domination technologique et matérialiste. Oser parler de l’âme pour résister à la violence qui se sert du nom de Dieu pour justifier le pire. Osera parler de l’âme pour susciter une fraternité qui passe les frontières de l’appartenance religieuse.

Intervention de la pasteure Eva Noquet :

Je suis très sereine à ce sujet : mon être entier, ma vie entière, âme, corps, esprit, tout, tout, tout, sont entre les mains de mon créateur et "mon rédempteur est vivant".

Intervention de Khaled Roumo, écrivain et poète, membre du GAIC.

Comment parler de l’âme, dans une perspective de foi en Dieu, si nous ne faisons pas le lien entre le Créateur et Sa créature ?

Publié dans SERIC 2019, Montpellier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article