Communiqué du GAIC suite à l'assassinat de Samuel PATY, professeur à Conflans-Sainte-Honorine, le 16 octobre 2020

Publié le par Coprésidents

Communiqué du GAIC suite à l'assassinat de Samuel PATY, professeur à Conflans-Sainte-Honorine, le 16 octobre 2020

Le 16 octobre 2020, Samuel Paty, professeur de collège à Conflans-Ste-Honorine, a été victime d’un odieux assassinat par un jeune de 18 ans prétendant agir au nom de Dieu. 

Les chrétiens et les musulmans du Groupe d'Amitié Islamo-Chrétien (GAIC) expriment leur commune sidération, indignation et condamnation d'un tel meurtre, que rien ne peut excuser.

Des mosquées, des associations et des groupes interreligieux ont aussitôt publié des communiqués sur les réseaux sociaux. Mais nous constatons qu'ils demeurent trop peu relayés dans les grands médias nationaux. Pourtant, leur cri du cœur appelant à faire corps avec la nation doit être entendu car ils sont en première ligne pour combattre l'obscurantisme et le fanatisme religieux.

Les réseaux sociaux sont trop souvent utilisés habilement par le terrorisme pour manipuler les jeunes en situation de faiblesse et de révolte tout azimut. Face à la puissance de ces réseaux sociaux véhiculant des appels à la haine et au meurtre, notre société devra trouver des réponses éducatives et pénales, à la hauteur de ce fléau, qui n’a rien à voir avec la liberté d’expression.

En tant que GAIC, après 27 ans de rencontres, nous en appelons au sens civique de tous les Français. Nous pouvons en témoigner, il est possible de travailler ensemble dans un climat d'amitié pour promouvoir la liberté, l'égalité et la fraternité dans le cadre de la laïcité.

Paris le, 19 octobre 2020

 

Hélène Millet et Haydar DEMIRYUREK

Coprésidents du GAIC

Publié dans communiqué, actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article