Un appel du GAIC : "Face aux divisions, témoignons de notre fraternité en actes !"

Publié le

Un appel du GAIC : "Face aux divisions, témoignons de notre fraternité en actes !"

Ces dernières semaines, les vexations et les menaces se sont multipliées en direction des musulmans de notre pays, comme s’il fallait les pointer du doigt après les odieux attentats de Conflans et de Nice.

Devant ces signes inquiétants de déstabilisation, le GAIC a estimé qu’il devait donner l’alerte et donner à cette violence un antidote : la fraternité.

Vous pouvez :

1. lire et signer notre appel en ce sens sur
https://www.change.org/p/fraternit%C3%A9-en-actes

2. devenir un #TémoinDeFraternité en faisant connaître sur les réseaux sociaux un acte de fraternité unissant, ou ayant uni, des citoyens de toute conviction, croyants ou non, par l’envoi d’un récit, d’une photo ou d’une vidéo,

3. nous transmettre votre témoignage par mail à l’adresse temoindefraternité@gaic-seric.info pour qu’il soit publié sur notre blog : www.gaic-seric.info

4. relayer l’appel auprès de vos amis et connaissances par tout moyen à votre portée.

Ensemble, travaillons à raffermir les liens de fraternité entre tous les Français !

D’avance, merci pour votre active participation.

Fraternellement,


Haydar Demiryurek et Hélène Millet
Coprésidents du Groupe d’Amitié Islamo-Chrétienne

 

*Le GAIC est une association régie par la loi de 1901, créée en 1993 et déclarée d’utilité générale. Il a pour objectif de promouvoir la justice, la paix et la solidarité en contribuant à la connaissance, l’estime et le partage entre chrétiens et musulmans. Il ne dépend d’aucune institution religieuse.

Vous pouvez aussi nous soutenir en adhérant au GAIC ou en lui faisant un don : http://www.gaic-seric.info/mieux-nous-connaitre.html

 

Appel du Groupe d’Amitié Islamo-Chrétienne 

Face aux divisions, témoignons de notre fraternité en actes !

 

« Rien ne justifie l’assassinat d’un être humain ! » Ce cri s’est élevé de toute part dans la France endeuillée par les deux derniers attentats. Blessés et horrifiés comme tous les Français, les citoyens de confession musulmane ont publié des communiqués et multiplié les gestes pour manifester leur solidarité. Mais ont-ils été entendus ? 

Comment le croire, alors que se multiplient les manifestations de méfiance, les actes hostiles, les propos sans nuances induisant l’amalgame entre fanatiques se réclamant de l’islam et citoyens paisibles dans leur foi musulmane. L’effervescence actuelle nous impose de donner l’alerte : si une suspicion généralisée venait à gangréner les relations entre les musulmans et le reste de la population, ce serait la cohésion de notre nation qui serait en péril. 

Face aux extrémismes et au terrorisme, la France a besoin de tous ses citoyens et elle peut s’appuyer sur ses enfants musulmans, à quelques exceptions près. Notre expérience du terrain nous permet de l’affirmer. 

Les musulmans saluent les bienfaits de la laïcité en France, pays démocratique qui « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion [et qui] respecte toutes les croyances » (article 1 de la Constitution de 1958).  

Ils acceptent d’échanger et de débattre dès lors que le respect des différences et de la dignité de chacun est posé comme règle.  

Tous ensemble, nous pouvons donc continuer à construire et à embellir notre pays. Nous pouvons nous atteler à rétablir la confiance en multipliant les rencontres et les échanges et, ainsi, faire advenir la fraternité.  

Vous qui êtes les témoins d’une situation ou d’un événement où, ensemble, chrétiens, musulmans, athées, agnostiques ou croyants des autres religions se sont associés dans un même élan fraternel, faites-le savoir !

Diffusez sur les réseaux sociaux vos témoignages de fraternité vécue en utilisant le hashtag   #TémoinDeFraternité  et transmettez-les à temoindefraternite@gaic-seric.info 

Ensemble, appelons nos concitoyens à s’engager sur la voie de la fraternité. C’est l’unique chemin qui mène à la paix. 

                                                               Le 21 novembre 2020 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article