En cette nouvelle année 2021, vivons la fraternité et le partage avec des croyants d’autres religions, avec des personnes agnostiques ou athées qui, elles aussi, s’engagent pour la fraternité et le partage !

Publié le par webmestre

En cette nouvelle année 2021, vivons la fraternité et le partage avec des croyants d’autres religions, avec des personnes agnostiques ou athées qui, elles aussi, s’engagent pour la fraternité et le partage !
En cette nouvelle année 2021, vivons la fraternité et le partage avec des croyants d’autres religions, avec des personnes agnostiques ou athées qui, elles aussi, s’engagent pour la fraternité et le partage !

Extrait du message de Taizé "Espérer à temps et à contretemps" :

"Vivre la fraternité

Oui, au milieu des difficiles réalités de la période actuelle, il est possible de percevoir des raisons d’espérer, et même parfois d’espérer contre toute espérance. Pour cela, mettons-nous ensemble avec celles et ceux qui ont des options de vie différentes, avec des chrétiens d’autres confessions, avec des croyants d’autres religions, avec des personnes agnostiques ou athées qui, elles aussi, s’engagent pour la fraternité et le partage.

La joie se renouvelle quand nous vivons la fraternité, quand nous nous faisons proches des plus démunis : des personnes n’ayant pas d’abri, des personnes âgées, malades ou isolées, des enfants en difficulté, des personnes ayant un handicap, des migrants… Les circonstances de la vie peuvent tous nous rendre vulnérables. Et la pandémie révèle les fragilités de notre humanité.

Plus que jamais, nous avons besoin les uns des autres. Le pape François nous le rappelle avec force dans sa lettre encyclique Fratelli tutti : « Personne ne se sauve tout seul ». Et il ajoute qu’on ne trouve pas pleinement son identité sans une ouverture « à l’universel, sans se laisser interpeller par ce qui se passe ailleurs, sans se laisser enrichir par d’autres cultures ou sans se solidariser avec les drames des autres peuples. » (§32 et §146).

Dans les relations entre personnes comme entre peuples, faisons tout notre possible pour passer de la compétition à la coopération. Soutenons les organismes ou les associations qui promeuvent la coopération et la solidarité, aux niveaux local, national et international."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article