Hommage au P. Pierre Fournier, acteur du dialogue entre chrétiens et musulmans et grand ami du GAIC

Publié le par Hélène Millet

 

Alors qu'ils commencent à préparer les SERIC 2021, nos amis de Gap tournent leurs pensées vers le P. Pierre Fournier avec qui ils ont appris à marcher sur le chemin de l'amitié entre chrétiens et musulmans. Dans cet article, ils veulent lui rendre hommage et se recueillir dans son souvenir.

Le 15 mars 2021 Pierre nous a quittés, vaincu par un cancer qu’il a combattu pendant de longues années.
Né le 29 février 1948, il a été ordonné prêtre en 1976. Ses missions ont été nombreuses auprès des jeunes du MRJC ou de l’aumônerie en lycée, en paroisse, dans l’enseignement, et il a été le précurseur du dialogue interreligieux dans les Hautes-Alpes. Prêtre animé du souci constant du rapprochement entre communautés, il promeut l’écoute et le dialogue dans un respect mutuel.
L’intérêt soutenu de Pierre Fournier pour le domaine interreligieux trouve vraisemblablement son origine dans deux étapes de sa vie, d’une part quand il a enseigné la philosophie dans un lycée cévenol protestant au Chambon-sur-Lignon et d’autre part lors de ses deux années de coopération au Soudan au début des années 70. Il s’est trouvé immergé dans le monde musulman où il a appris la langue arabe. Pierre avait suscité en 2007 le collectif « Gap-Espérance » dans l’élan du dialogue interreligieux, au carrefour des religions et de la société civile.

Rachid Neguaz, président de l'Association musulmane et cultuelle de Gap, poursuivant cette oeuvre avec d’autres aujourd’hui, nous a transmis ce message : « Ce fut un prêtre qui a tant oeuvré pour la paix entre les peuples, le dialogue inter-religieux et le vivre ensemble. Homme d’une grande culture, il était un des piliers du collectif Gap-Espérance. Nous n’oublierons jamais tout ce qu’il a pu apporter notamment au sein de notre département des Hautes Alpes ; aux côtés de nos frères et soeurs chrétiens, il nous a soutenus depuis le début dans notre projet d’obtenir un lieu de culte musulman ; il a toujours fait en sorte de rapprocher nos différentes communautés ».

Il a été à l’origine et acteur de multiples réalisations : marches interreligieuses, forums, débats et tables rondes, conférence à plusieurs voix, présentations de pièces de théâtre, publication d’un calendrier interreligieux. En Afrique, au Moyen Orient, en Russie… il a animé de nombreux voyages avec des jeunes du MRJC et plus récemment avec des adultes.
 

En conférence pour les SERIC 2018 et en voyage en Ethiopie, au bord du lac TanaEn conférence pour les SERIC 2018 et en voyage en Ethiopie, au bord du lac Tana

En conférence pour les SERIC 2018 et en voyage en Ethiopie, au bord du lac Tana


Les SERIC dans les Hautes-Alpes existent grâce à lui. Pierre en était l’initiateur et la cheville ouvrière. Il se chargeait des conférences à deux voix avec les Musulmans et il a toujours su trouver des bonnes volontés pour organiser un goûter, un repas partagé ou un déplacement à Paris pour participer à un bilan national.
Lors de la SERIC 2014, dans le quotidien Dauphiné-Libéré, on lisait : "Cette soirée n’est pas isolée, mais à remettre dans le contexte du travail de rapprochement réalisé dans le cadre de la semaine de rencontres islamo-chrétiennes au niveau national et dans celui local, de Gap Espérance, coordonnée par le père Pierre Fournier, responsable du service diocésain de formation. Le dialogue progresse entre les diverses communautés religieuses, nous l'avons vu lors de la célébration en août de la Libération de Gap, puis lors de notre forum, le 25 octobre. En dépit des conflits internationaux, du terrorisme, le dialogue dépasse les incompréhensions et s'intensifient. L'important est de continuer ce dialogue, de conserver ce lien. Désormais, chacun se parle et parle de ce qu’il fait, des rites, de sa foi. Les musulmans sont reconnus et se positionnent dons un rôle constructif d’acteurs de la cité ».

Homme d’action, il a toujours su déléguer et passer le relai pour se consacrer à d’autres tâches. Grâce à ce qu’il a semé, le dialogue interreligieux continuera dans les Hautes-Alpes.

Publié dans hommages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article