Voyage du pape à Bahreïn : François et le grand imam d’Al-Azhar, une amitié qui dure

Publié le par webmestre

Le pape François avec le grand imam d’Al Azhar, le 4 novembre 2022. MARCO BERTORELLO/AFP

Le pape François avec le grand imam d’Al Azhar, le 4 novembre 2022. MARCO BERTORELLO/AFP

> Article en PDF ci-joint :

Extraits de l'article du Journal Le Monde :

"... Le pape souhaite, d’après l’évêque Paul Hinder, vicaire apostolique de l’Arabie du Sud, c’est-à-dire responsable de la région pour l’Eglise catholique, « trouver une plate-forme, où, même différents dans nos croyances, nous pouvons être des communautés constructives et positives dans l’édification du futur du monde. Aider à sauver le monde ». « Si les deux religions monothéistes majeures ne trouvent pas un minimum de points d’accords, ajoute-t-il, il y a un risque pour le monde entier. » Une telle visite, analyse de son côté le frère Jean-François Bour, directeur du service national pour les relations avec les musulmans au sein de l’Eglise catholique de France, s’inscrit dans la droite lignée des efforts entamés lors du déplacement aux Emirats arabes unis en février 2019. Un « document sur la fraternité humaine pour la paix dans le monde et la coexistence commune » avait d’ailleurs été signé entre le souverain pontife et le grand imam d’Al-Azhar."

... « Le pape ne peut pas attendre que toutes les situations soient parfaites pour semer son message de paix et de liberté religieuse, veut croire le frère Charbel Attallah, doctorant en islamologie à l’Institut catholique de Paris. Même s’il répond à l’invitation d’un roi sunnite, il ira encore une fois défendre la pluralité religieuse comme il l’a fait en Irak. Car, comme pontife, il sait conjuguer l’islam au pluriel. » En 2021, François avait en effet rencontré l’ayatollah chiite Al-Sistani."

Par Sarah Belouezzane
Publié le 02 novembre 2022 à 16h30, mis à jour hier à 05h56